Histoires d'usager(ère)s

QUELQUES EXEMPLES DE RÉUSSITE

Nous sommes très heureux des retours positifs de leur part, ainsi que de leurs parents, éducateurs ou vrais copains, sur toutes les expériences et progrès qu’ils ont acquis. C’est donc avec joie que nous partageons quelques-unes de leurs histoires exceptionnelles! 

 

MEGAN ET ALLISON

« Bonjour, nous sommes Megan et Allison et jumelles ! Nous fréquentons le Drop-In depuis quelques mois. Au début, nous n’étions pas sûres mais nous aimons vraiment le Drop-In et nous venons presque chaque semaine! Nous aimons nous amuser avec Daisy (le chien) et jouer avec elle. Avec certains usagers, nous apprenons le langage des signes pour mieux communiquer avec ceux qui ne peuvent pas parler.

Nous allons être diplômée du Cégep cette année. Nous aimons être actives et faire pleins d’activités avec notre famille. » 

 


 

Louise

« La Fondation a été une bonne ressource dans ma vie. J’aime leurs programmes d’activités extérieures et créatives, ou encore cuisiner au Drop-In Centre. J’aime être en compagnie des étudiants de Bishop’s (Best Buddies) et de mes amis. J’ai tissé beaucoup d’amitiés lors des activités.

J’ai vécu en famille d’accueil à Lennoxville pendant 11 ans et je sens que je fais vraiment partie de la communauté. J’ai une amie très spéciale qui s’appelle Heidi et nous sommes toujours là l’une pour l’autre. »

 


 

Éliot

« Bonjour, je suis Éliott et j’aimerais vous dire à quel point j’ai adoré mon camp d’été chez Autism’ Aide Estrie ! L’été dernier, j’avais tellement aimé mon expérience que j’ai demandé à papa et maman si je pouvais encore y retourner cette année. Heureusement, grâce à l’aide de la Fondation Dixville Home, j’ai pu profiter d’un autre été pour faire tout plein d’activités.

Je dois avouer que j’avais très hâte de finir l’année scolaire afin d’aller retrouver les intervenantes toujours souriantes. Même si je préfère jouer souvent seul, les intervenants font en sorte que je sois en contact avec mes camardes lors des activités de cuisine, de bricolage ou pendant les petites sorties (piscine, parc, etc.).

Je suis content d’avoir goûté à plein de choses différentes quand nous cuisinions des collations. Depuis un certain temps, j’ai développé le goût de manger d’autres aliments et mes parents sont très contents. Même si ls disent que ce sera plus compliqué de faire des repas à l’avenir !

J’ai déjà très hâte d’être à l’année prochaine et j’ai demandé à papa de me faire un calendrier pour m’indiquer le nombre de mois restants jusqu’au prochain camp d’été. En plus, je développe des d’habilités et j’y apprends beaucoup de choses intéressantes ! Merci ! »

 


 

Gilles Provencher (père de joël)  

En 2016, la Fondation a sponsorisé Joël Boutin-Provencher au tournoi international de golf, organisé par les jeux olympiques spéciaux au PGA Complex du Port Ste. Lucie en Floride, en tant que premier et unique athlète à représenter le Québec. Voici son histoire racontée par son père et entraîneur, Gilles Provencher :

« Avec mon aide en tant qu’entraîneur bénévole et celle de son entourage, Joël a commencé à arpenter quelques terrains de golf. Il est maintenant membre d’un club depuis quelques années. Il va sans dire que toutes ces années d’apprentissage du jeu en équipe, de la discipline, du partage et de la compétition l’ont grandement aidé à se développer et à acquérir des compétences pour la vie de tous les jours. Le golf, un sport difficile à maîtriser et qui demande des années de persévérance, l’a aidé à se développer à plusieurs niveaux, en comprenant la confiance et l’estime de soi.

C’est un garçon sympathique qui a participé à quelques tournois de golf, dont trois jours en Floride avec la délégation canadienne en tant qu’unique représentant du Québec. Ce fut pour lui une expérience mémorable dont il est très fier.

Il représentera l’Estrie en golf aux olympiques spéciaux du Québec du 29 juin au 2 juillet 2017 (parmi 1300 athlètes ayant une déficience intellectuelle et entraîneurs). Nous lui souhaitons la meilleure expérience possible dans sa transition importante à l’âge de 21 ans. »

 


 

SABRINA DESLAURIERS (Éducatrice)  

« Je travaille au Centre d’activités de jour de Memphrémagog. Nous voulions avoir une activité avec des animaux, mais bien des usagers ne pouvaient se permettre financièrement une zoothérapie. La Fondation a permis à plusieurs usagers de voir, flatter, mais surtout d’embrasser, des animaux qui leur sont habituellement inaccessibles. Merci à la Fondation Dixville Home de faire une différence pour notre clientèle ! »