Histoire

LES FONDATEURS

La rapide prolifération de foyers d’accueil dans le village de Dixville (QC) a donné naissance à un nouveau modèle communautaire composé de maisons individuelles, d’une école et de deux hectares de terrain utiles à divers projets éducationnels et de travail.

Dès ses débuts, le Centre Dixville Home a promu les droits des personnes handicapées, qui furent notamment reflétés dans la Loi canadienne sur les droits de la personne (1977), la Charte canadienne des droits et libertés (1982), puis la Convention relative aux droits des personnes handicapées des Nations Unies (ratifiée par le Canada en 2010). En 1963 déjà, les deux fondateurs déclaraient d’« accepter les enfants sans préjudice à la race, croyances, couleur ou sexe » et de leur offrir une place dans la communauté, propice au respect de leur dignité et à leur développement (Visser cité dans Yates, 1983 : 11).

À partir de 1974, la Fondation Dixville Home a contribué à répondre à des enjeux critiques créés par le mouvement de ‘désinstitutionalisation’ amorcé au Québec dans les années 60, en apportant son soutien financier aux usagers en milieu de vie résidentiel ou autonome et à diverses activités leur permettant d’acquérir des habilités sociales et pratiques.

Bien que la Fondation ait évolué au-delà du cadre d’une ‘maison’ (‘home’, en anglais) ou d’un village, elle a conservé un état d’esprit convivial et une approche humaine unique. C’est dans ce contexte que la Fondation s’est forgée la mission de favoriser une meilleure qualité de vie pour les personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme.

La philosophie du Fondation Dixville Home a guidé plus de 40 ans de dévouement en tant qu’organisation de bienfaisance et nous sommes très reconnaissants envers nos donateurs, qui nous soutiennent durablement dans les épreuves du temps et nos réalisations.

 

 

LES DATES CLÉS

 

1958


Création du Centre Dixville Home par Jan Jochum Visser et Gerrit Van der Mark.

1965


Création du Centre Notre-Dame de l’Enfant (CNDE) pour initialement accueillir des petites filles mésadaptées.

1974


Création de la Fondation Dixville Home.

1981


 Création de la Fondation CNDE

1992


Les centres Dixville Home et CNDE se sont regroupés pour mieux servir les usagers ayant une déficience intellectuelle (puis plus tard un trouble du spectre de l’autisme) dans la région de l’Estrie (05).

2013


Le Centre CNDE est intégré au Centre Dixville Home, désormais sous le nom de CRDITED Estrie.

2015


Bien que le CRDITED Estrie existe en tant que personne morale sans but lucratif, la gestion de ses services DI/TSA est assurée par le CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

2017


Intégration de la Fondation CNDE sous la bannière de la Fondation Dixville Home. 

 
 
Références

Archives Canada (2017). ‘Centre Notre-Dame de l’Enfant’.
Société d’Histoire de Coaticook (2009). ‘Dixville Home inc. Celebrates it’s 50th anniversary’, Le Courant, fall 2009, Issue 11.
YATES, Randy (1983). Le centre d’accueil Dixville à travers les ans 1958-1983. Sherbrooke.